Avertissement

Durant la période des fêtes de fin d'année, la Maison des Citoyens sera fermée les samedis 24 et 31/12, ainsi que les lundis 26/12 et 02/01. Plus d’infos >>

Coche verte

Les Bateliers, pôle muséal

Vous êtes ici : Accueil / A la une / Les Bateliers, pôle muséal
Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

Au cœur de Namur, à quelques pas de la place Saint-Aubain, Les Bateliers rassemblent les deux musées communaux, le Musée archéologique et le Musée des Arts décoratifs, sur un site exceptionnel mêlant maison de maître du 18e siècle, chapelle du 19e siècle et galerie contemporaine.
Ce pôle muséal dispose de plusieurs salles pédagogiques et d’un auditorium. Un restaurant et une boutique compléteront prochainement.

Véritable îlot culturel, il connecte le Musée provincial Félicien Rops, la Maison de la Poésie et la Maison du Conte par des jardins semi-publics qui abritent des expositions temporaires et des œuvres permanentes : les chaises poèmes du sculpteur québécois Michel Goulet, la fresque de Tamar Kasparian ainsi que les sculptures miniatures de l’artiste espagnol Isaac Cordal, qui font partie d’un parcours urbain à découvrir dans le cadre de Namur Street Art Cities

Suivant les recommandations de Namur Confluent Culture, les Bateliers s’appuient sur une offre culturelle diversifiée. Tout au long de l’année, de nombreux événements investissent les lieux comme la biennale Chambres avec Vues, Namur en Mai, les Journées des Métiers d’Art, la Fête de la Musique, les Journées du Patrimoine, le Festival International du Film Francophone ou le KIKK Festival .

La Chapelle et les différents espaces des deux musées accueillent régulièrement des concerts de musique classique, des représentations théâtrales, des expositions, des défilés, des ateliers artistiques sans oublier les nombreux tournages d'émissions, de séries télévisées et de films dont « Les Visiteurs 3 », « Le jeune Karl Marx », « La folle histoire de Max et Léon », « Le chemin du bonheur » et la série « De Bende van Jan de Lichte ».

top