Avertissement

Durant la période des fêtes de fin d'année, la Maison des Citoyens sera fermée les samedis 24 et 31/12, ainsi que les lundis 26/12 et 02/01. Plus d’infos >>

Coche verte

Un nouveau sabre pour la statue de Léopold 1er

Vous êtes ici : Accueil / Focus / Un nouveau sabre pour Léopold 1er
Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

La statue en pied du roi Léopold 1er, décédé en 1865, de près de 3 mètres de haut, a été sculptée en 1869 par Guillaume Geefs (Borgerhout, 1787 – Schaerbeek, 1883) dans une pierre blanche provenant des carrières de l’Echaillon en France. Elle est posée sur un piédestal en pierre bleue.

Guillaume Geefs a été l’élève de Jean-Louis Van Geel (Malines, 1787 – Bruxelles, 1852) de 1821 à 1829 à l’Académie d’Anvers. Ce dernier l’a initié au courant nouveau de l’époque : le néoclassicisme, style inspiré de l’Antiquité gréco-romaine, à la recherche d’universalité et d’intemporalité.

A l’instar de son premier maître, Guillaume Geefs a poursuivi sa formation à Paris, en 1828. Il passe ensuite par l’Italie en 1829 et revient un peu plus tard au pays, après l’indépendance, pour devenir professeur à l’Académie d’Anvers, en remplacement de Jean-Louis Van Geel, son ancien maître. Admiratif de son œuvre, Léopold Ier le choisit comme sculpteur officiel.

Dans les années 1830, la Belgique indépendante avait besoin d’une identité nationale, il fallait stimuler la ferveur populaire pour le nouveau royaume en évoquant ses gloires, récentes ou passées. Les artistes ont donc été mis à contribution, dont Guillaume Geefs. Ainsi, il réalise le monument aux Martyrs de la révolution de 1830 à Bruxelles (1838), le monument Rubens à Anvers (1840), la statue de Léopold Ier sur la Colonne du Congrès à Bruxelles (1859) ou encore celle du même Léopold Ier sur le Monument de la Dynastie à Laeken (1881).

A Namur, outre la statue de Léopold Ier, il sculpte celle d’Isabelle Brunelle, dans le parc de l’Hospice d’Harscamp (1871) et celle de Jean-Baptiste d’Omalius d’Halloy, géologue et Gouverneur de la Province de Namur (1881).

Dans le cadre de la modernisation de la place Léopold, la statue a été tournée d’un quart de tour pour faire face au Pont de Louvain. Dans un second temps, le service de la Culture de la Ville a entrepris de rendre au défunt souverain son sabre, cassé et volé. C’est l’atelier de restauration d’art Lapis Arte qui remporta le marché public. Son travail comprenait : la sculpture du sabre modèle en bois, la taille du sabre en marbre, le ponçage de la surface, le perçage et la fixation des goujons en acier inoxydable, l’assemblage du sabre par collage et goujons et enfin, le jointement, les ragréages et les retouches finales. Le travail fut réalisé entre mars et juin 2022.

Modèle du sabre
Essai avec un modèle en bois
top